A propos des nouvelles mesures de lutte contre la propagation de l’épidémie.

 La maladie progresse et il est impératif d’éviter la saturation des hôpitaux, laquelle aurait des répercussions dramatiques sur les cas les plus graves. Le fait que ces mesures ont été décidées au niveau fédéral signifie que tout le monde doit s’y conformer.

Le confinement implique que, dorénavant, les déplacements sont interdits à l’exception de ceux qui sont rendus nécessaires par le travail, l’alimentation, les soins médicaux, l’aide aux personnes. Il ne faut pas comme en France être porteur d’une attestation mais la police contrôlera les allées et venues de la population.

Les rassemblements sont également interdits ; des activités de plein air sont permises mais elles ne peuvent s’exercer à plus de deux personnes (sauf s'il s'agit des membres d'une famille vivant sous le même toit). Des contrôles seront également effectués. Les règles de distanciation physique (1m50) s’appliquent partout, au travail, dans les magasins, les transports, les files d’attente,… 

L’accès aux magasins d’alimentation, aux pharmacies, aux magasins pour animaux et aux librairies est limité dans le temps (30 minutes) et dans le nombre (une personne par 10m2). 

Les mesures précédentes concernant l’hygiène préventive, les écoles (accueil limité possible) les crèches (ouvertes), les restaurants et cafés (fermés) sont maintenues.

Il est important de comprendre que l’efficacité de la lutte dépend du civisme de la population tout entière : si ces mesures ne sont pas appliquées correctement, il aura été inutile de vouloir sauver les personnes les plus menacées et les services de santé auront été trahis dans cette mission.

Publié le jeudi 19 mars 2020 dans la catégorie Général.