La légende du loup de Saint Remacle

Il s'agit de la légende stavelotaine la plus connue...

                                

Saint Remacle possédait 'un âne pour transporter les pierres qui lui servaient à la construction de son monastère. Tandis qu'il se reposait auprès d'une carrière, un loup se lança sur l'âne et l'étrangla. Saint Remacle le condamna à remplir l'office de sa victime.

Peut-être, lui dit-il, le doigt haut, la voix haute : "Dès aujourd'hui, tu vas avoir - écoute bien, o loup cruel - le coeur et la bonté d'un chien. Puis - c'est la pénitence à quoi je te condamne - loup, tu feras pour nous ce que faisait notre âne ! Ne t'es-tu pas montré plus fort que cet ânon ? Mets-toi dans les brancards, loup, et ne dis pas non, car Dieu le veut : c'est lui qui par ma voix commande ! Le loup prouva sur l'heure une humilité grande... (voir BAIX, Légendes.... pp. 45-48).

En 1702, Jean Herbeto, conteur, chassait le loup dans l'étable en lui disant le commandement "Estable loup" , ou "à l'étable loup" d'où par déformation Stav'leu, c'est-à-dire Stavelot en wallon.